Prévention de la dépression en entreprise

Auteur

M. Willard1

1 Formacat, Strasbourg, FRANCE

Résumé

Introduction

Malgré sa fréquence, la dépression est souvent méconnue lorsque on évoque les risques psychosociaux.
Pour mener une action de prévention de la dépression, nous avons mis en place dans un groupe bancaire, un programme basé sur des modules d'information concernant les troubles de l'humeur associé à un dépistage systématique de la dépression lors des entretiens de médecine du travail.
Au sein de l'entreprise, les membres des CHSCT et le cadres dirigeants bénéficient de groupes psychoéducatifs sur les troubles de l'humeur. Cette formation d'une durée d'une demi-journée est proposée par groupe de 20 personnes.
Le contenu des groupes de sensibilisation aborde : l'épidémiologie, la sémiologie, l'impact socio-économique, le traitement, les répercussions sociales, les axes de prévention, le cadre législatif.

Méthode

Après information du comité d'entreprise nous avons proposé le passage systématique de la CESD lors des visites régulières de médecine du travail. Quand le questionnaire était supérieur ou égal à 23 une MADRS était réalisée.

Résultats

Nous présentons les résultats de l'étude pilote, menée pendant un an, concernant 459 salariés, 311 questionnaires exploitables.
Un peu plus de huit pour cent des salariés avaient une CESD positive. Le diagnostic a été confirmé par une MADRS supérieur à 20 chez plus de 30% des salariés qui avaient une CESD pathologique.

Conclusion

Peu d'études, françaises, ont été consacrées à la prévalence de la dépression en entreprise. Elle a permis d'attirer l'attention sur la pathologie dépressive et d'améliorer le dialogue social sur les risques psychosociaux. En particulier de différencier ce qui est du domaine médical (la dépression), ce qui dépend de la justice (le harcèlement) et ce qui est l'objet habituel du dialogue social (les conditions de travail).

Le poster

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Voir les meilleurs posters 2018