Dans "12 jours", Raymond Depardon filme la détresse des patients psychiatriques

lundi 20 novembre 2017

PARIS, 20 novembre 2017 (APMnews) - Dans "12 jours", présenté vendredi en avant-première lors du colloque anniversaire du contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL), le photographe et cinéaste Raymond Depardon filme des audiences du juge des libertés et de la détention (JDL), au sein du centre hospitalier du Vinatier à Bron (Rhône), qui révèlent toute la détresse, l'humanité et, paradoxalement, la lucidité, des patients psychiatriques.