Echec de la métadoxine dans le TDAH en phase III

mercredi 18 janvier 2017

TEL-AVIV, 18 janvier 2017 - La métadoxine à libération prolongée n'a pas atteint son critère principal d'évaluation dans le traitement des adultes atteints de trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) dans un essai de phase III, a annoncé Alcobra mardi dans un communiqué.

A la suite de cet échec, la société israélienne a décidé d'abandonner le développement du composé dans le TDAH, a indiqué son directeur général, Yaron Daniely, lors d'une téléconférence mardi.

En revanche, Alcobra va continuer à évaluer la métadoxine dans d'autres indications, comme le syndrome de l'X fragile. Dans une phase II, le composé avait donné des résultats négatifs, rappelle-t-on.

Dans le TDAH, la société avait annoncé en septembre 2016 que l'étude de phase III MEASURE était suspendue en raison d'effets neurologiques indésirables détectés dans une étude préclinique, rappelle-t-on.

Environ 80 patients avaient alors arrêté le traitement, a précisé Yaron Daniely.

Initialement, 283 adultes avaient été randomisés en double aveugle entre la métadoxine et un placebo. Après 10 semaines, le score des symptômes de TDAH sur l'échelle de Conners avec la métadoxine n'était pas significativement inférieur au plan statistique par rapport au groupe placebo.