L'exposition in utero aux antidépresseurs ISRS associée à des modifications cérébrales

mardi 10 avril 2018

WASHINGTON, 10 avril 2018 (APMnews) - Les nourrissons exposés in utero à des antidépresseurs de la famille des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) présentent des modifications cérébrales, en particulier dans les zones associées aux émotions, selon une étude américaine à paraître dans JAMA Pediatrics.