Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Schizophrénie : mortalité réduite avec les antipsychotiques injectables à libération prolongée

Publié le mardi 5 septembre 2017

PARIS, 4 septembre 2017 (APMnews) - Les antipsychotiques injectables à libération prolongée semblent être associés à un risque de décès réduit par rapport à leurs équivalents par voie orale chez les patients schizophrènes, selon une étude finlandaise réalisée avec Janssen (groupe J&J), présentée dimanche au congrès de l'European College of Neuropsychopharmacology (ECNP) à Paris.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

La Société française d'alcoologie aussi appelle l'ANSM à revoir sa décision sur le baclofène

Dépêche suivante

Intérêt de la stimulation magnétique à haute fréquence sur les hallucinations auditives des schizophrènes

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités