Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Syndrome malin des neuroleptiques : une polythérapie associée à une plus grande sévérité

Publié le mercredi 9 mai 2018

NEW YORK, 9 mai 2018 (APMnews) - L'administration de plusieurs antipsychotiques à la fois est associée à un risque de syndrome malin des neuroleptiques de sévérité plus importante par rapport à une monothérapie, selon une étude américaine présentée au congrès de l'American Psychiatric Association (APA), qui s'achève jeudi à New York.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Phases III encourageantes pour l'eskétamine en spray nasal dans la dépression

Dépêche suivante

Techniques de neurostimulation en psychiatrie : représentations et acceptabilité

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Le big data en psychiatrie

Découvrez les opportunités et contraintes du Big Data en psychiatrie dans cette conférence de Y....

TCC assistées par internet pour le traitement de la dépression

Jérôme Holtzmann nous présente l'étude e-compared, qui a pour objectif l'évaluation de l’efficaci...

Pharmaco-épidémiologie de la dépression résistante

Quelle est la prévalence et l'incidence du Trouble Dépressif Récurrent (TDR) dans la population f...