Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

"Une autre réalité" : campagne pour la déstigmatisation de la schizophrénie

Mis à jour le mardi 14 août 2018

En France, 600 000 personnes sont victimes de schizophrénie. Prisonniers d’une autre réalité, aidons-les à mieux vivre dans la nôtre en faisant un don pour faire avancer la recherche.

Fondation Pierre Deniker

« La schizophrénie touche en France 600 000 personnes auxquelles il faut ajouter les proches et les familles. Ce sont plus de 1,5 million de personnes qui doivent faire face à la maladie mais aussi au regard méfiant, négatif de la société qui véhicule une image caricaturale et violente des personnes vivant avec cette pathologie qui pourtant se diagnostique et se soigne. Nous souhaitons aujourd’hui lancer un challenge d’envergure : changer ce regard pour déstigmatiser la maladie et pour mieux inclure celles et ceux qui sont concernés. » 
Pr. Raphaël Gaillard, président de la Fondation Pierre Deniker.

Objectif : un autre regard sur la schizophrénie

La fondation Deniker lance une campagne pour déstigmatiser la schizophrénie, s'articulant autour de la diffusion d'un spot sur plusieurs chaînes de télévision et sur le web. La campagne a pour objectifs :

  • De faire changer le regard sur la schizophrénie
  • D'informer sur les avancées des soins et les nouvelles prises en charge
  • De collecter des fonds pour la recherche scientifique

Nous avons besoin de votre mobilisation pour nous aider à sensibiliser et informer !

"Une autre réalité" : campagne pour la déstigmatisation de la schizophrénie

Découvrez l'un des spots réalisé par l'agence Marcel, suivant la vie d'Alexis, ponctuée de moments heureux, mais aussi de moments étranges, différents de la réalité, dus sa schizophrénie.

 

 

Un parti pris : tenter de montrer "l'autre réalité" d'Alexis, qui reste entouré et soutenu par sa famille et ses proches. Les prises de vue alternent vision objective et vision subjective au travers d'un casque de réalité virtuelle, symbole d'une perception de la réalité altérée.

Être victime de schizophrénie, c’est être prisonnier d’une autre réalité. Aidons le soin, aidons la recherche.

 

Pour partager la vidéo :

                                                            

 

Dépêche précédente

L'anémie pendant la grossesse associée au risque de dépression post-partum

Dépêche suivante

Phases III encourageantes pour l'eskétamine en spray nasal dans la dépression

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Le big data en psychiatrie

Découvrez les opportunités et contraintes du Big Data en psychiatrie dans cette conférence de Y....

TCC assistées par internet pour le traitement de la dépression

Jérôme Holtzmann nous présente l'étude e-compared, qui a pour objectif l'évaluation de l’efficaci...

Pharmaco-épidémiologie de la dépression résistante

Quelle est la prévalence et l'incidence du Trouble Dépressif Récurrent (TDR) dans la population f...