Le microbiote, un nouveau domaine pertinent pour la psychiatrie ?

Publié le 14 avril 2017

Philippe Huguelet
Philippe Huguelet

Le microbiote, un nouveau domaine pertinent pour la psychiatrie ?

Oui !

Le symposium « Le ventre, notre deuxième cerveau » nous apporte des éléments sans équivoque pour avancer cette affirmation.

Le microbiote intestinal, une masse de plus d’un kilo tout de même, est constitué de l'ensemble des micro-organismes vivant dans le tube digestif. Chaque humain en abrite environ 100 000 milliards, répartis en centaines d’espèces.

On sait maintenant que la composition du microbiote influence la fonction intestinale et impacte sur certaines affections comme la maladie de Crohn. À cet égard l’administration d’antibiotiques a pour conséquence une importante déstabilisation de cet « organe ». Il y aurait en effet une association entre le nombre de traitements antibiotiques prescrits pendant l’enfance et le risque de développer un trouble intestinal chronique (rectocolite ulcéro - hémorragique, maladie de Crohn…).

Qu’en est-il pour nous psychiatres ? Philippe De Timary nous a rappelé dans ce symposium que le microbiote influence la perméabilité intestinale. Celle-ci est associée à des modifications comportementales et émotionnelles. Le groupe de ce chercheur a montré que des anomalies du microbiote de sujets dépendants à l’alcool étaient associées avec des marqueurs de sévérité de ce trouble.

En ce qui concerne les troubles de l’humeur, Grégoire Chevalier a décrit l’influence probable de désordres du microbiote dans l’étiologie ou le maintien de la dépression. À cet égard, on reste assez perplexe face à une expérience qui montre l’induction d’une « dépression » chez une souris saine, par une simple greffe du microbiote d’une souris « déprimée ».

Au total donc, la recherche nous permet aujourd’hui de réaliser à quel point le microbiote joue un rôle dans les affections intestinales, métaboliques mais aussi psychiatriques.

Par delà les conseils d’usage par rapport au régime alimentaire de nos patients, l’avenir nous dira si des perspectives thérapeutiques sont envisageables.

Revoir la conférence sur le microbiote du Congrès 2017

 

Liens d'intérêt
L'auteur déclare n'avoir aucun conflit d'intérêt

 

Réagissez ! Partagez votre opinion avec la communauté