Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

L'intérêt d'une appli pour réduire les alcoolisations massives chez les jeunes reste à démontrer

Publié le mercredi 20 mars 2019

MIENS, 18 mars 2019 (APMnews) - L'effet sur l'alcoolisation des jeunes d'une intervention brève associée à un feedback normatif par application smartphone reste à démontrer après l'interruption d'un essai clinique randomisé contrôlé multicentrique en raison de difficultés d'inclusions notamment, selon une communication faite au congrès de la Société française d'alcoologie (SFA), en fin de semaine dernière à Amiens.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Suicide : l'équipe du dispositif VigilanS lance une expérimentation en milieu pénitentiaire

Dépêche suivante

Le monde de la psychiatrie publique demande à rencontrer Emmanuel Macron

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Syndrome d’épuisement professionnel (ou burnout), repérage et prise en charge

480 000 salariés seraient touchés par la souffrance psychique au travail en France, dont 7% seraient victimes du burnout. Quels sont les liens qui unissent burnout et dépression ? Quel diagnostic ? Quelles implications thérapeutiques ?

Tout bon psychiatre doit entendre des voix

Cette conférence aborde la question de l’intégration de la voix du patient dans l’histoire de la...

L'addictologie dans la quatrième dimension

Cette session du congrès de l'Encéphale 2020 aborde les questions du sommeil et des rythmes biolo...

La psychiatrie à l'écran : le bug de l'an 2000 ?

Christophe Debien et Jean-Victor Blanc animent un débat sur l'influence de la culture pop et du c...