Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Plus de 30 organisations réunies pour soutenir une pause dans la consommation d'alcool en janvier

Publié le lundi 4 janvier 2021

PARIS, 28 décembre 2020 (APMnews) - Plus de 30 organisations, à la fois des associations d'usagers, de professionnels de santé, des sociétés savantes et des acteurs mutualises, soutiennent l'opération Dry January et appellent les Français à relever le défi de faire une pause dans leur consommation d'alcool pendant le mois de janvier.

L'opération Dry January ou "défi de janvier" consiste à faire "une pause d'alcool pendant un mois pour donner du répit à votre corps (et votre porte-monnaie) mais également faire le point sur la place qu'occupe l'alcool dans son quotidien", rappellent les partenaires dans un communiqué commun diffusé lundi.

Pour cette deuxième édition portée par la société civile française, 35 organisations se sont engagées pour mener cette campagne. Elles ont préparé l'opération sans demander le soutien des autorités de santé après leur revirement fin 2019.

Même si, dans le contexte de la pandémie de Covid-19, "de nombreuses occasions de boire de l'alcool disparaissent", le premier confinement a eu un impact sur la consommation d'alcool, "avec une augmentation conséquente pour certains d'entre nous".

"Le défi pour chacun d'entre nous sera bel et bien d'évaluer son rapport à l'alcool et d'expérimenter les bienfaits d'une pause, dans un contexte anxiogène qui met en danger notre capacité à maîtriser nos émotions et donc nos consommations", soulignent les partenaires.

Les bénéfices sur la santé sont nombreux : perte de poids, meilleur sommeil, regain d'énergie, meilleure concentration et à terme une consommation d'alcool mieux maîtrisée, même chez celles et ceux qui n'ont pas réussi complètement le défi, rappellent-ils.

La Fédération Addiction ajoute qu'elle pilote pour la France une application pour smartphones, Try Dry, désormais disponible en français.

Elle permet de suivre ses consommations et ses jours sans alcool et de se fixer des objectifs personnalisés en fonction de sa consommation et de sa volonté.

Les autres organisations impliquées sont Addict'Aide, Addict'Elles, Addictolib, Adixio, l'Afef ou Société française d'hépatologie, Aides, Alcool assistance, l'Association des jeunes psychiatres et des jeunes addictologues (AJPJA), Aptitud, l'Association Addictions France (anciennement Anpaa), Avenir Santé, la Coordination des associations et mouvements d'entraide reconnus d'utilité publique (Camerup), le Centre d'information et de documentation jeunesse (CIDJ), la CoP'MA (Cohabiter avec un malade alcoolique), la Fédération des acteurs de la solidarité, la Fédération française d'addictologie, France Assos Santé, France Patients experts Addictions, le groupe VYV, Harmonie Mutuelle, L630, la Fédération des associations générales étudiantes (Fage), la Ligue contre le cancer, La Santé de la famille, la Mutuelle générale de l'éducation nationale (MGEN), la Mutuelle Entrain, le Réseau de prévention des addictions (Respadd), la Société française d'alcoologie, la Société française de santé publique, Sorbonne Université, SOS Addictions, Unis-Cité, l'Uniopss et Vie libre.

Source :

APM news

Dépêche précédente

Dépression de la personne âgée : seulement 40% des médecins généralistes suivent les recommandations

Dépêche suivante

Bénéfice d'une thérapie cognitivo-comportementale transdiagnostique sur la santé mentale de jeunes enfants

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Actualités phénoménologiques de l'expérience schizophrénique

Dans cette vidéo, retrouvez le Pr J-A Micoulaud-Franchi ainsi que plusieurs conférenciers qui exp...

Congrès de l'Encéphale 2022 : appel à communications

Vous avez jusqu'au 11 octobre 2021 pour soumettre votre résumé et présenter votre travail lo...

Les talks de l'Encéphale : Le cinéma intérieur

Dans cette session, le Pr L. Naccache nous propose une fascinante mise en abyme de cette édi...

Les femmes, des criminelles comme les hommes ?

Après avoir dressé un état des lieux de la condition criminelle féminine le Dr L. Layet et les in...