Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Schizophrénie : déstigmatiser facilite les soins

Publié le mercredi 27 mars 2019

Les troubles mentaux ont-ils augmenté dans les sociétés modernes ou sont-ils simplement mieux dépistés comme l’autisme ? Parmi eux, la schizophrénie reste stable, concernant 1 % de la population (ce qui fait tout de même 600 000 personnes).

Raphaël Gaillard milite en faveur de sa déstigmatisation. La Fondation Pierre Deniker qu’il préside participe à la semaine de la schizophrénie pour permettre de mieux l’appréhender.

On évoque souvent à l’occasion de faits divers la dangerosité des personnes souffrant de schizophrénie.

Oui, mais à tort, car cette catégorie de la population est beaucoup plus souvent dans la position de la victime que de l’agresseur. D’où la nécessité de déstigmatiser cette maladie pour que les patients et leurs proches ne soient pas réticents à venir vers les soins.

Au Japon cette pathologie est qualifiée de « trouble de l’intégration » depuis 2002, ce changement de nom ayant donné des résultats spectaculaires.

Lire la suite de l'article

Dépêche précédente

Violences sexuelles sur les femmes autistes : un scandale passé sous silence

Dépêche suivante

Psychiatrie : les chiffres des hospitalisations sans consentement

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Les équipes mobiles : avenir ou avatar de la psychiatrie ?

S'appuyant sur la polysémie du mot "avatar", constatez comment le terme peut s'appliquer aux équipes mobiles de la psychiatrie, avant de découvrir les spécificités, le périmètre, les innovations et l'efficacité de celles-ci.

Dissociation

Appréciez l'intervention du psychiatre et psychanalyste grec Vassilis Kapsambelis qui aborde le concept de dissociation en dissociant, précisément, ce qu'il appelle ses trois vies : la dissociation de Janet, la dissociation de Freud, et la dissociation de Bleuter.

L'autisme hors les murs

Le programme et les projets MACA, les équipes mobiles autour de l'autisme, telle que l'ESTRAAD, la téléconsultation ou encore l'intelligence artificielle semblent être des innovations prometteuses.

Le psychiatre dans le box de l'accusé

La responsabilité professionnelle des psychiatres se décline en trois champs, dont nos experts vont tenter de décrypter les nuances : responsabilité pénale, risque civil et justice ordinale.