Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Dossier thématique - Dimensions versus symptômes de la dépression

Mis à jour le mercredi 17 novembre 2021

Dimensions versus symptômes de la dépression

La dépression : un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ?

 

La dépression est une maladie que tout psychiatre a en tête, si je puis dire, de sorte qu’il semble possible d’en parler comme d’un objet convenu, c’est-à-dire répondant à une définition consensuelle.

Et pourtant, Steeves Demazeux nous rappelle ici qu’il est difficile de trouver l’origine des critères diagnostiques faisant l’objet de ce consensus, cette quête de l’homme qui a vu l’homme qui a vu la dépression se perdant dans les méandres de l’histoire de la psychiatrie. (...)

Pr Raphaël Gaillard
Président du Comité Scientifique du Congrès de l’Encéphale

 

Lire l'éditorial intégral

 

La petite histoire des critères diagnostiques de la dépression

Pour caractériser un épisode dépressif majeur, quatre symptômes sur une liste de huit doivent être présents. Mais d’où vient ce seuil ? Et qui a arrêté cette liste de huit symptômes ?

Publié le vendredi 12 novembre 2021

Dépression : les promesses de l’approche dimensionnelle

Tandis que les partisans de l’approche « dimensionnelle » des troubles mentaux postulent qu’il existe une continuité réelle qui va du normal au pathologique, les partisans de l’approche « catégorielle » postulent qu’il existe a minima une zone de rareté statistique qui isole relativement certains troubles mentaux et qui justifie ontologiquement la distinction entre le normal et le pathologique.

Publié le vendredi 12 novembre 2021

L’Évolution peut-elle nous aider à mieux comprendre d’où vient la dépression ?

Si la théorie de l’évolution décrite par Charles Darwin au début du XIXe siècle s’est imposée dans l’ensemble du champ de la biologie, la question de sa pertinence pour appréhender les phénomènes mentaux, et en particulier pour comprendre l’origine des maladies mentales, est un sujet aujourd’hui très débattu.

Publié le vendredi 12 novembre 2021

Dépression : quoi de neuf du côté des RDoC ?

Le programme "Research Domain Criteria" [a pour] objectif de promouvoir une approche dimensionnelle des troubles mentaux, explicitement centrée sur les neurosciences et qui tient compte de toutes les dimensions du comportement, du fonctionnement normal jusqu’au dysfonctionnement pathologique.

Publié le vendredi 12 novembre 2021

 

Steeves Demazeux

Dossier thématique par Steeves Demazeux
Maître de conférences en philosophie des sciences,
Université Bordeaux-Montaigne, Laboratoire SPH (EA 4574)

 

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de Lundbeck

Lundbeck

Dernières actualités

Psychothérapie du trouble de personnalité borderline

Plusieurs approches de psychothérapie ont été expressément déployées pour traiter le trouble de la personnalité borderline (TPB) : les intervenants de cette session de l'Encéphale 2021 analysent pour nous les différentes méthodes de traitement.

Pour l'amour du risque

Sélectionner les meilleurs posters parmi les plus de 300 reçus n'a pas été chose facile, au regard de leur grande qualité à tous. Pour en juger par vous-même, découvrez-en 15 dans cette session de l'Encéphale 2021, aux thématiques diverses et variées.

L'irresponsabilité en substances

Quelles sont les limites des notions d'abolition et d'altération au sens pénal ? Certains médicaments peuvent-ils être qualifiés de criminogènes ? Quelles sont les attentes du parquet envers l'expert ? Quel équilibre trouver entre les attentes sociales et les évolutions législatives ? Si les expertises pénales jouent un rôle prépondérant pour la suite d'un procès, elles n'en suscitent pas moins bon nombre de questions, comme le montre cette session.

De l'enfant tyran au parent non violent

Nathalie Franc, pédopsychiatre, explique l'intérêt, les mécanismes et les applications du programme de "résistance non violente", une approche thérapeutique et innovante destinée aux parents victimes de leurs enfants au comportement tyrannique.