Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Anomalies de la substance blanche et mesures neuropsychologiques dans le TDAH

Mis à jour le mardi 14 août 2018

Auteurs

A. Albajara Saenz1, I. Massat1, H. Slama1, M. Kavec2, P. Peigneux1, T. Villemonteix1

1 UR2NF, CRCN, Université Libre de Bruxelles, Bruxelles BELGIQUE
2 Département de Radiologie, Hôpital Erasme, Bruxelles BELGIQUE

Résumé

Introduction

Le Trouble du Déficit de l’Attention/ Hyperactivité (TDAH) est un trouble neurodéveloppemental pouvant être associé à des déficits des fonctions exécutives (FE) et particulièrement à la mémoire de travail et la capacité d’inhibition. Une technique récente d’imagerie, l’Imagerie du Tenseur de Diffusion (DTI) permet d’explorer l’intégrité de la matière blanche et des connections anatomiques entre les différentes régions cérébrales, à partir du calcul de valeurs dérivées de la DTI comme l’anisotropie fractionnelle FA (préférence directionnelle de diffusion des molécules d’eau) et la diffusivité moyenne MD (amplitude moyenne des mouvements de diffusion des molécules d’eau dans le tissu cérébral). Ces études ont montré des différences microstructurelles entre des enfants au développement typique (EDT) et des enfants avec un TDAH, au sein de multiples faisceaux de matière blanche. En particulier, une méta-analyse récente (Aoki et al. 2017) a mis en évidence des différences au niveau de la FA dans le corps calleux. Il existe cependant très peu d’études examinant le lien entre ces indices microstructurels et les mesures comportementales d’inhibition ou de mémoire de travail.

Méthode

Dans notre étude de DTI, nous avons obtenu des mesures de FA et MD chez 36 enfants âgés de 8 à 12 ans, avec un TDAH mixte non comorbide et 20 EDT, par une approche dite tract-based spatial statistics (TBSS). Nous avons aussi analysé la corrélation entre ces indices de DTI et la performance à la tâche de mémoire de travail N-Back et à la tâche d’inhibition Stop Signal Task (SST) au sein de ces deux groupes de façon indépendante. Les analyses ont été conduites au niveau du cerveau entier ainsi que dans quatre régions d’intérêt: le corps calleux, le cingulum, le stratum sagittale et le faisceau longitudinal supérieur.

Résultats

L’analyse intergroupe au niveau du cerveau entier ne révèle pas de différences significatives dans la FA ou la MD. L'analyse par région d'intérêt met en évidence une différence significative entre les groupes pour l’indice FA au niveau de la partie antérieure du corps calleux, avec une valeur moyenne inférieure chez les enfants avec TDAH, suggérant l’existence d’anomalies dans la connectivité au niveau de cette région. Les analyses de corrélation ne révèlent pas d’association significative, que ce soit dans le cerveau entier ou au sein de nos régions d’intérêt.

Discussion

Nos résultats sont en accord avec les méta-analyses récentes mettant en évidence une AF moyenne inférieure dans le corps calleux chez les enfants avec un TDAH, impliquant une connexion inter-hémisphérique atypique dans la physiopathologie du trouble, consistant avec les résultats d’Aoki et al. (2017). Finalement, les analyses n’ont pas mis en évidence de corrélation entre le fonctionnement exécutif et les anomalies de substance blanche dans aucun des groupes.

Le poster

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Anomalies de la substance blanche et mesures neuropsychologiques dans le TDAH

 

Voir les meilleurs posters 2018

Dernières actualités

Les démences, des maladies psychiatriques ?

Dans cette session de l'Encéphale 2021, Philipe ROBERT et ses invités nous proposent de parcourir...

Virer le virus

Nabil HALLOUCHE et d'autres spécialistes nous exposent leurs connaissances sur l'Hépatite C et so...

Dépression résistante : dossier thématique

Il y sera question de la définition de la dépression résistante et des algorithmes thérapeutiques...

La violence est-elle une maladie mentale ?

Dans cette session des Talks de l’Encéphale, Mathieu Lacambre aborde le thème de la violence sous...