Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Amélioration de troubles obsessionnels compulsifs après arrêt de la clozapine

Publié le jeudi 24 janvier 2019

dans

Auteurs

DURAND C.1, CLÉMENT E.1, CHARVIER A.1, LECUYER M.1

1 Centre Hospitalier Annecy Genevois, Pole santé mentale, F-74374 Annecy, France, Annecy FRANCE

Résumé

Introduction

Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) sont observés dans 20 à 30% des schizophrénies. La Clozapine est le traitement antipsychotique reconnu comme ayant une efficacité supérieure dans la schizophrénie. La notice du médicament ne note pas d'aggravation de TOC sous Clozapine. Nous rapportons le cas d'un patient pour lequel l'arrêt de la clozapine a permis la quasi disparition de ses TOC.

Méthode

Un homme de 48 ans, souffrant d'une schizophrénie depuis 28 ans, a présenté des TOC modérés, à type de recherche de noms de personnalité, de paroles de chansons. Un traitement par Clozapine a été introduit jusqu'à 700 mg après échec de l'Halopéridol, du Clopixol et de la Rispéridone sur les symptômes de la schizophrénie. Sous Clozapine, les TOC se sont aggravés insidieusement, entrainant des obsessions (recherches mentales), et des compulsions (passages à l'acte hétéroagressifs) quotidiennes. Le traitement par Clozapine a été arrêté suite à un 2ème épisode d'occlusion. Les TOC ont disparu en quelques jours, permettant in fine la sortie du patient du milieu hospitalier où il était depuis plus d'un an et demi.

Résultats

L'amélioration spectaculaire des symptômes chez ce patient a éveillé les soupçons sur la responsabilité de la clozapine dans les TOC chez les patients porteurs de schizophrénie. Plusieurs études suggèrent une aggravation ou un déclenchement de TOC sous clozapine, dont 20 à 28% de TOC de novo, et 10 à 18% d'exacerbation d'un TOC existant. La clozapine induirait ou aggraverait les TOC plus fréquemment, en comparaison à d'autres antipsychotiques atypiques. Enfin, plusieurs études montrent une résolution ou une amélioration des TOC en diminuant la posologie de la clozapine. Les effets dose et durée de traitement par clozapine ne sont pas certains sur l'induction ou l'aggravation de TOC, mais les gênes de la transmission glutamatergique GRIN2B et SCL1A1 seraient impliqués dans l'émergence de TOC sous clozapine. Dans notre cas, le choc émotionnel du deuxième épisode occlusif a pu participer à la disparition du TOC.

Conclusion

Le lien entre Clozapine et TOC est de plus en plus référencé dans la littérature. Des facteurs génétiques, un effet dose de la Clozapine sont soulignés. D'autres études sont nécessaires pour préciser la nature de ces liens, pour détecter les patients à risque de développer des TOC sous clozapine, et pour améliorer leur prise en charge.

Le poster

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Amélioration de TOC après arrêt de la clozapine chez un patient porteur de schizophrénie

 

Voir les meilleurs posters 2019

Dernières actualités

Bipolaire ou borderline : faites la différence !

Ce symposium montre que ces troubles sont parfois co-morbides et que leurs diagnostics requièrent une grande rigueur clinique. Il met aussi en exergue l’importance d’une approche personnalisée lors du choix du traitement psychothérapeutique.

Les expériences exceptionnelles : anomalie ou anormalité ?

Thomas Rabeyron décrit la typologie et les caractéristiques principales des expérience dites paranormales et partage avec nous l’état des recherches contemporaines sur le sujet.

Troubles bipolaires en lisière

Ce symposium de l'Encéphale 2022 aborde la spécificité clinique des troubles bipolaires à début précoce ou tardif, la spécificité psychopathologique des troubles bipolaires délirants et la complexité de la prise en charge des comorbidités addictives.

Soins sans consentement : une bombe à retardement

Dans cette session de l'Encéphale 2022, nos experts tentent d'analyser l'évolution de la loi sur l'isolement et la contention et sa mise en pratique dans le contexte actuel, avec toute la complexité qui réside dans le maintien d'un équilibre nécessaire entre droit et sécurité.