Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Réalité virtuelle et troubles de l’humeur : évidence ou lubie ?

Mis à jour le lundi 25 mai 2020

Auteurs

FOURNIS G.1, COULAUD J.1

1 Centre Hospitalier Guillaume Regnier, Rennes, FRANCE

Résumé

Objectifs

La réalité virtuelle gagne en popularité comme moyen de traiter divers problèmes en médecine et au-delà, notamment l’amélioration du bien-être mental des individus. Comme dans le cas du traitement des troubles anxieux, les études les plus récentes révèlent des résultats plus prometteurs quant à la capacité de la réalité virtuelle à avoir des impacts significatifs sur l'humeur du patient. Pourtant, la littérature semble très peu développée sur le sujet. Le but de cette revue est d’examiner le corpus de recherches spécifiques concernant l’application de la réalité virtuelle à l’amélioration du bien-être mental, et plus spécifiquement les troubles de l’humeur.

Méthode

En utilisant la base de données MEDLINE (PubMed), nous avons effectué une recherche avec les mots clés «réalité virtuelle», «troubles de l’humeur», «dépression», «trouble bipolaire», en français et en anglais. Une étude a été sélectionnée pour une analyse ultérieure si le résumé mentionnait l'utilisation de la réalité virtuelle et mesurait son impact l'humeur. Au total, 11 articles ont été identifiés pour inclusion dans cette revue. Le premier constat est celui de la pauvreté de la littérature scientifique concernant l’application de la réalité virtuelle au traitement des troubles de l’humeur.

Résultats

Ensuite, les résultats suggèrent que dans de nombreux cas la réalité virtuelle a permis d’améliorer l’humeur ou le bien-être mental et que le choix des outils lui-même pourrait jouer un rôle dans ces résultats. En substance, sous réserve que la technologie employée soit immersive, il semble que les patients présentent une amélioration significative de l’humeur et plus globalement des émotions positives, mais également un apaisement de la tension psychique. Il apparaît nécessaire de répéter les séances de réalité virtuelle pour obtenir des changements significatifs. Les résultats, bien que peu nombreux, sont encourageants.

Conclusion

Globalement, il conviendrait de mener davantage de recherches sur les effets à long terme et à grande échelle de la réalité virtuelle, ainsi que sur la détermination des caractéristiques technologiques de la réalité virtuelle qui sont les plus efficaces, afin de renforcer l'applicabilité de la réalité virtuelle au bien-être mental, pendant les activités quotidiennes, sur le lieu de travail et dans d’autres situations de la vie de tous les jours.

Le poster

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Réalité virtuelle et troubles de l’humeur: évidence ou lubie ?

 

Voir les meilleurs posters 2020

Dernières actualités

Bipolaire ou borderline : faites la différence !

Ce symposium montre que ces troubles sont parfois co-morbides et que leurs diagnostics requièrent une grande rigueur clinique. Il met aussi en exergue l’importance d’une approche personnalisée lors du choix du traitement psychothérapeutique.

Les expériences exceptionnelles : anomalie ou anormalité ?

Thomas Rabeyron décrit la typologie et les caractéristiques principales des expérience dites paranormales et partage avec nous l’état des recherches contemporaines sur le sujet.

Troubles bipolaires en lisière

Ce symposium de l'Encéphale 2022 aborde la spécificité clinique des troubles bipolaires à début précoce ou tardif, la spécificité psychopathologique des troubles bipolaires délirants et la complexité de la prise en charge des comorbidités addictives.

Soins sans consentement : une bombe à retardement

Dans cette session de l'Encéphale 2022, nos experts tentent d'analyser l'évolution de la loi sur l'isolement et la contention et sa mise en pratique dans le contexte actuel, avec toute la complexité qui réside dans le maintien d'un équilibre nécessaire entre droit et sécurité.