Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Pratiquer la psychiatrie en 2021 ?

Publié le mardi 2 février 2021

Compte rendu du Congrès de l'Encéphale 2021, édition digitale

Comme chaque année, les psychiatres étaient avides de partage et de débats autour de leur expérience quotidienne. Bien entendu, l’année 2020 a marqué un tournant dans notre pratique avec l’essor de la téléconsultation et les psychiatres ont dû se lancer et s’adapter à cette nouvelle façon d’aller à la rencontre de leurs patients.

Avant la crise sanitaire, seuls 2% des psychiatres faisaient des téléconsultations régulièrement. Depuis la covid-19, la demande de téléconsultation a explosé mais l’alliance et la qualité des soins ne semblent pas compromis par ce mode de consultation.

Il persiste toutefois des limites que le praticien doit connaître (patients instables ou dont la possibilité d’utiliser les outils numériques est limitée, renouvellement long d’ordonnance ou d’arrêt de travail).

Cette session a également soulevé la question de l’usage plus général des outils numériques tels que des sites d’information et de communication vers les patients afin de renforcer les liens entre les psychiatres et la société.

Une autre session particulièrement d’actualité a été plébiscitée par les membres du congrès : « le psychiatre dans le box de l’accusé ». Les experts ont disséqué avec les congressistes les trois champs de la responsabilité professionnelle que sont la responsabilité pénale, civile et ordinale.
La psychiatrie reste une spécialité peu condamnée mais souvent confrontée à questionner et organiser ses pratiques au fur et à mesure des évolutions législatives, comme tout récemment la réforme de l’isolement et de la contention en France.  

Claire Jaffré
Interne de Psychiatrie, Doctorante en Neurosciences
Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière, Paris

Le Compte rendu de l'Encéphale 2021

 

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de Janssen

Janssen - Pharmaceutical companies of Johnson & Johnson

Dernières actualités

Soins sans consentement : une bombe à retardement

Dans cette session de l'Encéphale 2022, nos experts tentent d'analyser l'évolution de la loi sur l'isolement et la contention et sa mise en pratique dans le contexte actuel, avec toute la complexité qui réside dans le maintien d'un équilibre nécessaire entre droit et sécurité.

Soigner par les drogues ?

Dans cette session de l'Encéphale 2022 consacrée aux drogues, Laurent Karila commence par prôner l'utilisation de la thérapie agoniste et de la thérapie assistée par MDMA pour traiter les troubles addictologiques.

Les temps forts du Congrès de l'American Psychiatric Association 2022

Le Congrès annuel de l'American Psychiatric Association a lieu à la Nouvelle-Orléans (Louisiane, États-Unis) du 21 au 25 mai 2022. Les Drs. Anne-Cécile Petit et Maud Rotharmel sont sur place pour couvrir l'événement pour l'Encéphale online...

1+1=3 : Pour une psychiatrie augmentée

Avec le développement des technologies numériques dans le domaine de la santé mentale, de nombreuses questions s’ouvrent à nous. Cette session aborde les avantages et les limites de ces outils connectés.