Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Impact psychologique de covid-19 : Enquête auprès de 1267 médecins marocains

Publié le vendredi 12 février 2021

dans

Auteurs

BENHAMMOU I.1, OUAZZANI TOUHAMI HOUSNI Y.1, MAIOUAK M.1,2, BOUT A.1, AARAB C.1,2, FAKIR S.2

1 Centre Hospitalier Universitaire Hassan II , Fès, MAROC
2 Laboratoire de Neurosciences , Fès, MAROC

Résumé

Introduction

Les médecins constituent la ligne de front pour faire face à la pandémie du covid-19, ce qui peut avoir un impact important sur leur santé mentale.

Objectif

Evaluer les troubles dépressifs et  anxieux (anxiété généralisée et état de stress post traumatique) chez les médecins du Maroc pendant cette pandémie, et leurs facteurs associées.

Méthode

C’est une enquête transversale à visée descriptive et analytique auprès des médecins exerçant dans le secteur public de toutes les régions du Maroc. Les données sont recueillies à l’aide d’un auto-questionnaire en ligne diffusé à travers les réseaux sociaux, anonyme, en langue française comportant les données sociodémographiques et des données en rapport avec cette épidémie au Maroc. On aura recours aux échelles psychométrique :Patient Health Questionnaire-9 ( PHQ-9) pour mesurer la dépression et son intensité. Generalized Anxiety Disorder-7 (GAD-7) pour évaluer l’anxiété généralisée. La PTSD Check List for DSM5 (PCL-5) pour mesurer le PTSD.

Résultats

Dans  cette étude, 1267 médecins du secteur public de toutes les régions du Maroc ont été inclus. Le taux de participation était de 63,3 %. L'âge moyen des participants  à l'étude était de 30 ans avec une prédominance féminine (sex-ratio H / F: 0,68). Sur le total des participants, 43% étaient des médecins de première ligne directement impliqués dans les soins des patients Covid-19, 45,3%  travaillaient dans les départements à haut risque ,  Dans notre  échantillon, 16,5% sont suivis pour une  maladie  organique chronique  et 27,4% avaient des antécédents familiaux de troubles psychiatriques. Les taux de prévalence de la dépression majeure, de l'anxiété généralisée et du syndrome de stress post-traumatique étaient de 31,5% (PHQ9 ≥ 10), 29,2% (GAD7 ≥ 8) et 21,7% (PCL5 ≥ 33), respectivement. 40,7% des médecins présentaient au moins un des trois troubles. Les scores moyens au PHQ-9 pour la dépression, au GAD-7 pour l'anxiété et au PCL-5 pour le SSPT étaient de 7,79 (± 5,54), 6,12 (± 5,72) et 18,58 (± 17,62), respectivement. Les analyses de régression logistique ont montré que Les médecins atteints d'une maladie organique  chronique étaient significativement plus vulnérables à tous les symptômes psychiatriques (dépression, OR 1,80; IC à 95%, 1,28-2,51; anxiété, OR 2,01; IC à 95%, 1,42 à 2,84; ESPT, OR 1,64; IC à 95% , 1,13-2,37). Les médecins ayant des antécédents familiaux de troubles psychiatriques avaient un risque significativement plus élevé de développer une dépression (OR, 1,37; IC à 95%, 1,03-1,82), de l'anxiété (OR, 1,48; IC à 95%, 1,10-1,98) et un SSPT (OR, 1,43 ; IC à 95%, 1,04-1,97). Le fait de vivre avec un membre de la famille atteint d'une maladie chronique était indépendamment associé au SSPT (OR, 1,41; IC à 95%, 1,04-1,91).

Conclusion

L’évaluation de la santé mentale des médecins marocains durant la pandémie permettra d’élaborer des interventions spécifiques, et mettre en place des stratégies efficaces de prévention.

 

Consulter le poster

 

Voir les meilleurs posters 2021

Dernières actualités

Les démences, des maladies psychiatriques ?

Dans cette session de l'Encéphale 2021, Philipe ROBERT et ses invités nous proposent de parcourir...

Virer le virus

Nabil HALLOUCHE et d'autres spécialistes nous exposent leurs connaissances sur l'Hépatite C et so...

Dépression résistante : dossier thématique

Il y sera question de la définition de la dépression résistante et des algorithmes thérapeutiques...

La violence est-elle une maladie mentale ?

Dans cette session des Talks de l’Encéphale, Mathieu Lacambre aborde le thème de la violence sous...