Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

L'AMSE comme outil de repérage du Trouble du Spectre de l’Autisme chez l’adulte

Publié le vendredi 11 mars 2022

dans

Auteurs

GRIGNARD J.1, GROS G.1, MIRANDA MARCOS R.1, BOISSEL L.1, BOURGUELLE L.1, MIROUF E.1, DIDOU J.1, SITI L.1, VULSER H.1

  1. Hôpital Pitié Salpêtrière, Paris, France

Résumé

Introduction

Avec une prévalence de 1 à 1.5%, le Trouble du Spectre de l’Autisme (TSA) souffre d’un retard important de diagnostic en France et notamment chez l’adulte. Des centres dédiés existent sur le territoire national mais ceux-ci sont arrivés à saturation ces dernières années, avec des délais d’attentes de plusieurs mois à années. L’amélioration du repérage du TSA par les psychiatres non experts pourrait permettre de mieux repérer, diagnostiquer et finalement accompagner ces adultes. L’objectif de ce travail était d’examiner les qualités psychométriques d’un outil, l’Autism Mental Status Exam (AMSE), afin de savoir si cet outil, actuellement validé en langue anglaise pour le diagnostic du TSA par des professionnels experts, pourrait être utilisé dans le repérage du TSA chez les adultes par des professionnels non experts.

Méthode

Cinquante et un patients adultes sans déficience intellectuelle ont été évalué par l’AMSE par un psychiatre non expert et non formé à l’utilisation de l’outil, puis adressés vers le Centre du Neurode?veloppement Adulte (CNA) de l’Hôpital de la Pitie? Salpêtrière pour une évaluation diagnostique TSA. Une évaluation par l’AMSE par un interne formé à l’utilisation de l’outil était réalisée au CNA. Le diagnostic de TSA était validé en aveugle des deux cotations par un médecin expert du CNA selon les critères DSM 5. Les qualités psychométriques (sensibilité?, spécificité?, valeur prédictive positive et négative) pour chaque score de l’AMSE, remplie par le psychiatre non expert et par l’interne, et l’aire sous la courbe (AUC) ont été calculées en prenant comme référence le diagnostic final retenu.

Résultats

Les qualités psychométriques de l’AMSE remplie par le psychiatre non expert étaient mauvaises et l’AUC de 0,50 [0,29 ; 0,71] et n’apportait pas plus d’information que le hasard. En revanche, les internes obtenaient de bons résultats avec notamment une AUC à 0,76 [0,60 ; 0 ,92].

Conclusion

L’AMSE ne peut être utilisée dans le repérage du TSA chez l’adulte par des professionnels non formés au diagnostic et à l’utilisation de l’outil. Les résultats sont en revanche encourageant concernant les internes ayant bénéficié d’une courte formation, et soutiennent la nécessité de développer des programmes de formation au TSA de l’adulte et aux outils de repérage. Ceci devrait permettre d’améliorer le diagnostic et l’accompagnement des adultes avec TSA.

Consulter le poster

Retour aux meilleurs posters 2022

Dernières actualités

Les neurosciences au service de la psychiatrie

Découvrez dans cette session diverses interventions sur les modifications de la substance blanche...

L'érotomanie en quatre chapitres

Découvrez en quatre grands axes l’analyse apportée par Daniel Zagury sur l’érotomanie. Il aborde...

Folie et créativité

Suite à la sortie de son essai intitulé "Un coup de hache dans la tête", Raphaël G...