Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Dossier thématique : Plaisir et déplaisir – l'éditorial

Mis à jour le vendredi 2 juillet 2021

dans

Plaisir et déplaisir

Au moment où nous levons l’hypothèque exercée par un virus sur notre quotidien, au moment où notre regard peut embrasser les visages et dessiner les contours d’un été libre, il nous faut parler de plaisir. Et même s’en donner.
Plongeons avec Stéphane Mouchabac dans le concept d’anhédonie pour comprendre ce qui détermine notre plaisir et par là notre existence.
Comme toujours en psychiatrie c’est la pathologie qui éclaire le fonctionnement normal, et parler de déplaisir c’est parler de plaisir. C’est même se donner les moyens de l’éprouver, pour nos patients comme pour tout un chacun. « Plaisir : sensation d'un accroissement de puissance » a pu écrire Nietzsche : c’est bien la promesse de ce devenir nous donne vie.

Raphaël Gaillard
Président du Comité Scientifique du Congrès de l’Encéphale

 

Tout le dossier "Plaisir et déplaisir"

 

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de Lundbeck

Lundbeck

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !

Dernières actualités

Actualités phénoménologiques de l'expérience schizophrénique

Dans cette vidéo, retrouvez le Pr J-A Micoulaud-Franchi ainsi que plusieurs conférenciers qui exp...

Congrès de l'Encéphale 2022 : appel à communications

Vous avez jusqu'au 11 octobre 2021 pour soumettre votre résumé et présenter votre travail lo...

Les talks de l'Encéphale : Le cinéma intérieur

Dans cette session, le Pr L. Naccache nous propose une fascinante mise en abyme de cette édi...

Les femmes, des criminelles comme les hommes ?

Après avoir dressé un état des lieux de la condition criminelle féminine le Dr L. Layet et les in...