Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Vers une définition contemporaine de l’anhédonie

Mis à jour le vendredi 2 juillet 2021

dans

En 1896, le psychologue français Théodule Ribot introduit le concept d’anhédonie. Il s’agit d’un néologisme (du grec: a-, « sans » + hêdonê, « plaisir »), qui décrit la perte de la capacité à ressentir des émotions positives, forme d’insensibilité au plaisir que l’on retrouve dans la dépression et qui contraste avec l’état antérieur du sujet.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !

Dernières actualités

Actualités phénoménologiques de l'expérience schizophrénique

Dans cette vidéo, retrouvez le Pr J-A Micoulaud-Franchi ainsi que plusieurs conférenciers qui exp...

Congrès de l'Encéphale 2022 : appel à communications

Vous avez jusqu'au 11 octobre 2021 pour soumettre votre résumé et présenter votre travail lo...

Les talks de l'Encéphale : Le cinéma intérieur

Dans cette session, le Pr L. Naccache nous propose une fascinante mise en abyme de cette édi...

Les femmes, des criminelles comme les hommes ?

Après avoir dressé un état des lieux de la condition criminelle féminine le Dr L. Layet et les in...