Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

La vortioxétine : un nouvel antidépresseur pour traiter les épisodes dépressifs caractérisés

Mis à jour le jeudi 8 février 2018

Thérapeutique

Vortioxetine: a new antidepressant to treat depressive episodes 

R. Collea,b, E. Corrublea,b

aFaculté de médecine Paris Sud, Inserm U 1178 santé mentale et santé publique, équipe « Dépression et Antidépresseurs », CHU de Bicêtre, AP—HP, 94276 Le Kremlin-Bicêtre, France
bService de psychiatrie, CHU de Bicêtre, 78, rue du Général-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre cedex, France

Résumé

La vortioxétine est un nouvel antidépresseur qui possède un mécanisme d’action multimodal, ciblant les récepteurs 5-HT1A, 5-HT1B, 5-HT1D, 5-HT3, 5-HT7 et le transporteur de la sérotonine. Son efficacité et sa tolérance ont été évaluées dans quatorze études, dans lesquelles plus de 3 700 patients souffrant d’épisode dépressif caractérisé ont reçu un traitement par vortioxétine.

Dans les études à court terme (8 semaines), la vortioxétine est plus efficace que le placebo pour améliorer les symptômes dépressifs mesurés par la note totale à l’échelle MADRS. Elle est également efficace dans une étude à long terme (52 semaines) comme traitement de prévention des rechutes et récurrences dépressives. 
En deuxième intention après échec d’un traitement par inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine ou inhibiteur de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline, la vortioxétine est plus efficace que l’agomélatine.

Par ailleurs, la vortioxétine a un effet bénéfique particulièrement bien évalué sur les symptômes cognitifs de l’épisode dépressif caractérisé. Le profil de tolérance de la vortioxétine est favorable.

La posologie initiale recommandée de vortioxétine est de 10 mg/j. La vortioxétine est un antidépresseur au mécanisme d’action innovant, efficace et bien toléré pour la prise en charge des épisodes dépressifs caractérisés du trouble dépressif unipolaire.

© L’Encéphale, Paris, 2015.

 

Lire la suite, télécharger l'article au format PDF

Dernières actualités

Soins sans consentement : une bombe à retardement

Dans cette session de l'Encéphale 2022, nos experts tentent d'analyser l'évolution de la loi sur l'isolement et la contention et sa mise en pratique dans le contexte actuel, avec toute la complexité qui réside dans le maintien d'un équilibre nécessaire entre droit et sécurité.

Soigner par les drogues ?

Dans cette session de l'Encéphale 2022 consacrée aux drogues, Laurent Karila commence par prôner l'utilisation de la thérapie agoniste et de la thérapie assistée par MDMA pour traiter les troubles addictologiques.

Les temps forts du Congrès de l'American Psychiatric Association 2022

Le Congrès annuel de l'American Psychiatric Association a lieu à la Nouvelle-Orléans (Louisiane, États-Unis) du 21 au 25 mai 2022. Les Drs. Anne-Cécile Petit et Maud Rotharmel sont sur place pour couvrir l'événement pour l'Encéphale online...

1+1=3 : Pour une psychiatrie augmentée

Avec le développement des technologies numériques dans le domaine de la santé mentale, de nombreuses questions s’ouvrent à nous. Cette session aborde les avantages et les limites de ces outils connectés.