Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Un excès d'exposition aux écrans à l'âge d'un an augmenterait le risque d'autisme à 3 ans, chez les garçons (étude épidémiologique)

Publié le jeudi 10 février 2022

WASHINGTON, 1er février 2022 (APMnews) - Les nourrissons exposés plus d'une heure par jour à des écrans à l'âge d'un an auraient, à l'âge de 3 ans, un risque augmenté de trouble du spectre autistique, pour les garçons, selon une étude japonaise publiée par JAMA Pediatrics.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Un an après une admission en réanimation pour Covid-19, les symptômes physiques et mentaux restent fréquents

Dépêche suivante

Début 2022, les deux tiers des Français ont des troubles du sommeil, un quart des états anxieux

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

1+1=3 : Pour une psychiatrie augmentée

Avec le développement des technologies numériques dans le domaine de la santé mentale, de nombreuses questions s’ouvrent à nous. Cette session aborde les avantages et les limites de ces outils connectés.

Girl Power : les troubles neurodéveloppementaux au féminin

Cette session s’intéresse à ces femmes et filles concernées par le trouble du spectre autistique et le TDAH.

Idées suicidaires chez l'enfant et l'adolescent

Ne manquez pas cette session du congrès de l'Encéphale 2022 qui analyse l'impact de la pandémie sur la santé mentale des enfants et des adolescents et l'évolution des recommandations ANAES.

Les psychothérapies au cinéma

Christophe Debien et Vincent Jardon s’intéressent à travers divers extraits de films à la représentation de la psychothérapie dans le cinéma.