Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Covid-19 : palette de dispositifs d'écoute et de soutien psychologique aux soignants

Mis à jour le lundi 6 avril 2020

PARIS, 24 mars 2020 (APMnews) - Le ministère des solidarités et de la santé a mis à jour mardi, sur son site internet, la liste des dispositifs d'écoute et de soutien psychologique aux soignants.

Dans une interview donnée à APMnews, le délégué ministériel à la psychiatrie et à la santé mentale, Frank Bellivier a expliqué que les cellules d’urgence médico-psychologique (Cump) étaient déployées pour soutenir les soignants sur le terrain.

Le Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom)

Le Cnom a rappelé, dans un communiqué publié jeudi, que son "numéro vert" fonctionne depuis le 1er janvier: 0800.288.038. Ce numéro est opérationnel 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Le Cnom précise que "le médecin ou interne en faisant la demande pourra être mis en relation avec un confrère (médecin de la commission départementale d’entraide ordinale ou médecin d’une association régionale d’entraide), avec un psychologue clinicien, ou avec un interlocuteur formé spécifiquement pour évoquer toute difficulté financière, administrative, juridique ou autre".

Le ministère mentionne sur son site web deux autres numéros qui peuvent être sollicités: l'un "accessible à l’ensemble des professionnels de santé en difficulté" (0800.800.854) et l'autre "dédié aux médecins et aux internes" (0826.000.401).

L'association Soins aux professionnels en santé (SPS)

Sur la plateforme nationale d’écoute de l’association SPS, des psychologues bénévoles sont joignables 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, rappelle l'association, dans un communiqué publié mardi. Le numéro est le 0805.23.23.36. Une application mobile, Asso SPS, est également téléchargeable gratuitement sur smartphone via Apple Store (iOS) ou Google Play Store (Android).

L'association rappelle en outre que "des téléconsultations ou consultations de psychologues, médecins généralistes et psychiatres" sont disponibles "via le réseau national du risque psychosocial". La liste départementale des professionnels est accessible sur le site de l'association.

Le Centre national de ressources et de résilience (CN2R)

Le ministère note que des fiches et des recommandations "pour préserver les équipes" sont disponibles sur le site du CN2R.

Les autres dispositifs

Le ministère détaille également, qu'"en cas de détresse psychique nécessitant un accompagnement urgent", les internes d’Ile-de-France peuvent écrire" à l'adresse: soship@gmail.com.

Concernant les "initiatives locales", il relève qu'une "ligne d’écoute" est disponible au CHU de Lille. "Des maraudes s’organisent également dans le même établissement, permettant des consultations discrètes et anonymes", relève-t-il.

Le ministère explique que "les psychologues qui souhaitent participer à ces prises en charge exceptionnelles, peuvent prendre part à l’action mise en place par leur réseau et intitulée IN(tervention) Psy(chologique) Covid-19". Ces consultations "grand public", intègrent également "un volet spécial pour les professionnels de santé directement concernés, via une plateforme sécurisée". Les psychologues ou psychothérapeutes diplômés et intéressés peuvent s’inscrire auprès du réseau: reseau.psychologues@gmail.com.

Le CMG lance le site Coronaclic pour informer les médecins généralistes sur le coronavirus

Le Collège de la médecine générale (CMG) a lancé l'outil Coronaclic, pour que les médecins généralistes puissent "accéder rapidement à l’information référencée utile à [leur] pratique", dans un contexte de diffusion du nouveau coronavirus sur le territoire, a annoncé le collège dans un communiqué diffusé mi-mars.

Avec le "passage en phase 3", c'est-à-dire l'entrée dans le stade épidémie, le médecin généraliste devient le "premier rideau dans le diagnostic et la prise en charge de la plupart des cas suspects ou confirmés d’infection au Sars-CoV-2".

Sur le site coronaclic.fr, les professionnels pourront trouver "des infographies sur la prise en charge de patients et l’organisation du cabinet", "un algorithme décisionnel coconstruit avec le CNGE [Collège national des généralistes enseignants] et la Spilf [Société de pathologies infectieuses de langue française] au sein du portail Antibioclic" et "un répertoire de ressources sur tous les sujets qui touchent à la prise en charge en médecine générale".

Source :

APM news

Voir aussi

Dossier spécial Crise Covid-19 : Recommandations pour les soignants et patients en santé mentale

 

 

Dépêche précédente

La thérapie cognitivo-comportementale par téléphone utile pour traiter la dépression des patients parkinsoniens

Dépêche suivante

Des fiches "réponses rapides" pour les professionnels de santé dans le cadre de l'épidémie de Covid-19

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Psychothérapie du trouble de personnalité borderline

Plusieurs approches de psychothérapie ont été expressément déployées pour traiter le trouble de la personnalité borderline (TPB) : les intervenants de cette session de l'Encéphale 2021 analysent pour nous les différentes méthodes de traitement.

Pour l'amour du risque

Sélectionner les meilleurs posters parmi les plus de 300 reçus n'a pas été chose facile, au regard de leur grande qualité à tous. Pour en juger par vous-même, découvrez-en 15 dans cette session de l'Encéphale 2021, aux thématiques diverses et variées.

L'irresponsabilité en substances

Quelles sont les limites des notions d'abolition et d'altération au sens pénal ? Certains médicaments peuvent-ils être qualifiés de criminogènes ? Quelles sont les attentes du parquet envers l'expert ? Quel équilibre trouver entre les attentes sociales et les évolutions législatives ? Si les expertises pénales jouent un rôle prépondérant pour la suite d'un procès, elles n'en suscitent pas moins bon nombre de questions, comme le montre cette session.

De l'enfant tyran au parent non violent

Nathalie Franc, pédopsychiatre, explique l'intérêt, les mécanismes et les applications du programme de "résistance non violente", une approche thérapeutique et innovante destinée aux parents victimes de leurs enfants au comportement tyrannique.