Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

La corticothérapie anténatale associée au risque de troubles mentaux et comportementaux chez l'enfant

Publié le lundi 25 mai 2020

WASHINGTON, 19 mai 2020 (APMnews) - La corticothérapie anténatale est associée à un risque augmenté de troubles mentaux et comportementaux chez les enfants exposés, plus particulièrement lorsqu'ils sont nés à terme, selon une étude finlandaise publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Covid : la HAS appelle l'ensemble du monde de la santé à réduire et prévenir la souffrance psychique des professionnels

Dépêche suivante

Covid-19 : près d'un tiers des internes déclarent des symptômes de stress post-traumatique (Isni)

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Les neurosciences au service de la psychiatrie

Découvrez dans cette session diverses interventions sur les modifications de la substance blanche...

L'érotomanie en quatre chapitres

Découvrez en quatre grands axes l’analyse apportée par Daniel Zagury sur l’érotomanie. Il aborde...

Folie et créativité

Suite à la sortie de son essai intitulé "Un coup de hache dans la tête", Raphaël G...