Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Médecine : les étudiants consomment plus de médicaments en première année, plus de produits psychoactifs la deuxième

Publié le jeudi 23 janvier 2020

PARIS, 23 janvier 2020 (APMnews) - Les étudiants en médecine de première année prennent davantage d'anxiolytiques et d'antidépresseurs que l'année suivante, où ils tendent à consommer plus d'alcool, de cannabis et de tabac, et dans cette population de manière plus générale, les idées suicidaires sont plus fréquentes que parmi les autres étudiants, selon deux études françaises.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Soins psychiatriques sous contrainte: les mainlevées liées à un moindre renseignement des certificats médicaux

Dépêche suivante

Psychiatrie : le plaidoyer de 14 organisations pour renforcer la place des usagers et des aidants

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Les temps forts du Congrès de l'American Psychiatric Association 2022

Le Congrès annuel de l'American Psychiatric Association a lieu à la Nouvelle-Orléans (Louisiane, États-Unis) du 21 au 25 mai 2022. Les Drs. Anne-Cécile Petit et Maud Rotharmel sont sur place pour couvrir l'événement pour l'Encéphale online...

1+1=3 : Pour une psychiatrie augmentée

Avec le développement des technologies numériques dans le domaine de la santé mentale, de nombreuses questions s’ouvrent à nous. Cette session aborde les avantages et les limites de ces outils connectés.

Girl Power : les troubles neurodéveloppementaux au féminin

Cette session s’intéresse à ces femmes et filles concernées par le trouble du spectre autistique et le TDAH.

Idées suicidaires chez l'enfant et l'adolescent

Ne manquez pas cette session du congrès de l'Encéphale 2022 qui analyse l'impact de la pandémie sur la santé mentale des enfants et des adolescents et l'évolution des recommandations ANAES.