Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Phases III positives pour l'eskétamine en spray nasal dans la dépression et les idées suicidaires

Publié le mardi 10 septembre 2019

COPENHAGUE, 9 septembre 2019 - L'eskétamine en spray nasal (Spravato*, Janssen, groupe Johnson & Johnson) a permis de réduire rapidement les symptômes dépressifs chez des patients adultes avec un risque suicidaire imminent dans deux essais cliniques de phase III dont les résultats ont été présentés lundi au congrès de l'European College of Neuropsychopharmacology (ECNP), à Copenhague.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

L'institut Imagine appelle à une exploration génétique systématique des troubles du spectre autistique chez l'enfant

Dépêche suivante

Intérêt d'ajouter du dextrométhorphane à du bupropion dans la dépression

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Les démences, des maladies psychiatriques ?

Dans cette session de l'Encéphale 2021, Philipe ROBERT et ses invités nous proposent de parcourir...

Virer le virus

Nabil HALLOUCHE et d'autres spécialistes nous exposent leurs connaissances sur l'Hépatite C et so...

Dépression résistante : dossier thématique

Il y sera question de la définition de la dépression résistante et des algorithmes thérapeutiques...

La violence est-elle une maladie mentale ?

Dans cette session des Talks de l’Encéphale, Mathieu Lacambre aborde le thème de la violence sous...