Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Programme 13-novembre : de nouvelles pistes de compréhension du stress post-traumatique

Publié le vendredi 14 février 2020

dans

PARIS, 13 février 2020 (APMnews) - La résurgence intempestive des images et pensées intrusives chez les patients atteints de stress post-traumatique, longtemps attribuée à une défaillance de la mémoire, serait également liée à un dysfonctionnement des réseaux cérébraux qui la contrôlent, selon une étude française qui pourrait ouvrir la voie à de nouvelles approches thérapeutiques.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Offre d'emploi à Genève : Chef de service de psychiatrie gériatrique

Dépêche suivante

L'obésité sévère des mères associée à un risque accru de troubles psychiatriques chez leurs enfants

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Que reste-t-il de l'état de mixte ?

L’état mixte a disparu du DSM 5 toutefois nous le retrouvons sous forme des caractéristiques mixt...

Paranoïa

Cette session fait le point sur les troubles paranoïaques en évoquant le tableau clinique, les cr...

Enquête : l'impact de la pandémie COVID-19 et du confinement sur l’état psychique de nos patients

Le CHU de Lille et l’Université de Lille sollicitent votre participation à une étude de recherche...

COVID-19: Recommandations internationales

L'Encéphale Online s'est associé au laboratoire de psychiatrie de précision du professeur Andrea...