Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Effet modeste des psychothérapies pour l'anorexie mentale de l'adulte (méta-analyse)

Publié le mercredi 10 mars 2021

LONDRES, 8 mars 2021 (APMnews) - Les psychothérapies spécifiques semblent n'avoir qu'un effet modeste sur l'anorexie mentale de l'adulte et aucune n'apparaît clairement supérieure à une autre, ce qui souligne la nécessité de développer de nouvelles approches pour améliorer la prise en charge de ce trouble des conduites alimentaires, selon une étude internationale.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Mineurs en soins psychiatriques sans consentement : une réalité "complexe à évaluer"

Dépêche suivante

Psychoses non affectives : la palipéridone trimestrielle et l'aripiprazole mensuelle semblent les plus efficaces

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Les démences, des maladies psychiatriques ?

Dans cette session de l'Encéphale 2021, Philipe ROBERT et ses invités nous proposent de parcourir...

Virer le virus

Nabil HALLOUCHE et d'autres spécialistes nous exposent leurs connaissances sur l'Hépatite C et so...

Dépression résistante : dossier thématique

Il y sera question de la définition de la dépression résistante et des algorithmes thérapeutiques...

La violence est-elle une maladie mentale ?

Dans cette session des Talks de l’Encéphale, Mathieu Lacambre aborde le thème de la violence sous...