Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Mineurs en soins psychiatriques sans consentement : une réalité "complexe à évaluer"

Publié le lundi 8 mars 2021

PARIS, 3 mars 2021 (APMnews) - "Il est complexe d’évaluer la réalité de la part des mineurs hospitalisés en soins sans consentement", souligne le contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) dans un rapport sur "les droits fondamentaux des mineurs enfermés", disponible en librairie mercredi, dans lequel il fait des recommandations pour améliorer le sort des enfants et adolescents hospitalisés en psychiatrie.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

La moitié des patients développent des problèmes physiques, mentaux et/ou cognitifs un an après un passage en réanimation

Dépêche suivante

Bâtir une culture de la santé mentale en France

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Les neurosciences au service de la psychiatrie

Découvrez dans cette session diverses interventions sur les modifications de la substance blanche...

L'érotomanie en quatre chapitres

Découvrez en quatre grands axes l’analyse apportée par Daniel Zagury sur l’érotomanie. Il aborde...

Folie et créativité

Suite à la sortie de son essai intitulé "Un coup de hache dans la tête", Raphaël G...