Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Chemsex : améliorer le repérage et la prise en charge en reliant santé sexuelle, santé mentale et addiction (rapport)

Publié le jeudi 31 mars 2022

dans

PARIS, 18 mars 2022 (APMnews) - Le repérage et la prise en charge des personnes pratiquant le "chemsex" nécessitent notamment l'intervention des acteurs de terrain impliqués dans la prévention et la réduction des risques liés à l'usage de drogues, des structures participant au dépistage des infections sexuellement transmissibles (IST), notamment sida et hépatites virales, et du secteur psychiatrique, selon un rapport diffusé par le ministère des solidarités et de la santé.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Impact positif des campagnes de SPF relatives à la souffrance psychique

Dépêche suivante

Numérique en santé mentale : malgré des pistes prometteuses, un long chemin à parcourir

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Les neurosciences au service de la psychiatrie

Découvrez dans cette session diverses interventions sur les modifications de la substance blanche...

L'érotomanie en quatre chapitres

Découvrez en quatre grands axes l’analyse apportée par Daniel Zagury sur l’érotomanie. Il aborde...

Folie et créativité

Suite à la sortie de son essai intitulé "Un coup de hache dans la tête", Raphaël G...