Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

L'obésité sévère des mères associée à un risque accru de troubles psychiatriques chez leurs enfants

Publié le vendredi 28 février 2020

WASHINGTON, LONDRES, 26 février 2020 (APMnews) - L'obésité sévère chez les mères, diabétiques ou non, est associée à un risque accru de troubles psychiatriques chez leurs enfants, notamment de troubles de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), selon deux études parue dans le JAMA Network Open et The Journal of Pediatrics.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Programme 13-novembre : de nouvelles pistes de compréhension du stress post-traumatique

Dépêche suivante

TDAH : résultats prometteurs d'une intervention numérique à l'aide d'un jeu vidéo

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

COVID-19: Recommandations internationales

L'Encéphale Online s'est associé au laboratoire de psychiatrie de précision du professeur Andrea...

Contingence d’une pandémie, le mot de Raphaël Gaillard

L’ensemble de notre système de soin s’est adapté dans un temps record à une mécanique simple mais...

Assurer les soins aux patients souffrant de troubles psychiques en France pendant l’épidémie à SARS-CoV-2

Cet article publié dans la revue de l'Encéphale vise à proposer proposer des éléments de guidance...

Les médicaments en procès

Psychostimulants, valproate, anti-dépresseurs... La prescription de certains médicaments peut êtr...