Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

L'olanzapine et la clozapine, les antipsychotiques associés au plus mauvais profil métabolique (méta-analyse)

Publié le jeudi 2 janvier 2020

WASHINGTON, 31 décembre 2019 (APMnews) - L'olanzapine et la clozapine semblent être les antipsychotiques avec le plus mauvais profil pour les effets indésirables métaboliques, tandis que l'aripiprazole, le brexpiprazole, la cariprazine, la lurasidone et la ziprasidone présentent un profil de risque plus bénin, selon une méta-analyse britannique.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Baclofène dans l'alcoolodépendance: la publication de l'étude Bacloville, une étape "importante" pour son coordinateur

Dépêche suivante

L'EEG pourrait aider à identifier les répondeurs aux antidépresseurs

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

De la douleur morale à la douleur sociale

Cette conférence traite la question du cerveau social, de l’impact négatif sur la santé du rejet...

Psychopharmacologie de la résistance : le challenge clinique

Un rendez-vous traditionnel du congrès de l'Encéphale consacré aux pathologies résistantes : pour...

Psychiatres (et) Psychédéliques

Cette session a pour objectif de mettre en lien les expérimentations psychédéliques des années 50...

Post-partum blues

La dépression est la plus fréquente complication médicale de la maternité et la maternité le plus...