Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

L'usage de produits psychoactifs globalement moins répandu en outre-mer mais des problèmes spécifiques sévères

Publié le mardi 7 juillet 2020

PARIS, 29 juin 2020 (APMnews) - L'usage de produits psychoactifs en outre-mer français est globalement moins répandu qu'en métropole mais des problématiques spécifiques sévères, comme une consommation d'alcool plus sévère aux Antilles, en Guyane et à La Réunion ou de crack dans les départements français d'Amérique, selon un état des lieux publié vendredi par l'OFDT.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Santé mentale : une détresse psychologique déclarée par un tiers de la population pendant le confinement (Irdes)

Dépêche suivante

Addiction : l'OFDT constate une "augmentation significative" du jeu excessif depuis 2014

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Tout bon psychiatre doit entendre des voix

Cette conférence aborde la question de l’intégration de la voix du patient dans l’histoire de la...

L'addictologie dans la quatrième dimension

Cette session du congrès de l'Encéphale 2020 aborde les questions du sommeil et des rythmes biolo...

La psychiatrie à l'écran : le bug de l'an 2000 ?

Christophe Debien et Jean-Victor Blanc animent un débat sur l'influence de la culture pop et du c...

Les grands entretiens avec Emmanuel Carrère

Comment les écrivains rentrent-ils dans la tête des gens ? Comment comprennent-ils leur fonctionn...