Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

L'usage de produits psychoactifs globalement moins répandu en outre-mer mais des problèmes spécifiques sévères

Publié le mardi 7 juillet 2020

PARIS, 29 juin 2020 (APMnews) - L'usage de produits psychoactifs en outre-mer français est globalement moins répandu qu'en métropole mais des problématiques spécifiques sévères, comme une consommation d'alcool plus sévère aux Antilles, en Guyane et à La Réunion ou de crack dans les départements français d'Amérique, selon un état des lieux publié vendredi par l'OFDT.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Santé mentale : une détresse psychologique déclarée par un tiers de la population pendant le confinement (Irdes)

Dépêche suivante

Addiction : l'OFDT constate une "augmentation significative" du jeu excessif depuis 2014

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

De la douleur morale à la douleur sociale

Cette conférence traite la question du cerveau social, de l’impact négatif sur la santé du rejet...

Psychopharmacologie de la résistance : le challenge clinique

Un rendez-vous traditionnel du congrès de l'Encéphale consacré aux pathologies résistantes : pour...

Psychiatres (et) Psychédéliques

Cette session a pour objectif de mettre en lien les expérimentations psychédéliques des années 50...

Post-partum blues

La dépression est la plus fréquente complication médicale de la maternité et la maternité le plus...