Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Les activités cognitives semblent retarder de cinq ans la survenue d'une démence d'Alzheimer chez les seniors

Publié le vendredi 30 juillet 2021

WASHINGTON, 21 juillet 2021 (APMnews) - Le risque de démence liée à la maladie d'Alzheimer semble être retardé de cinq ans chez les personnes âgées de 80 ans qui ont des activités cognitives, suggère une étude américaine publiée dans Neurology.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

L'exposition prolongée des prématurés aux opioïdes et benzodiazépines associée à un retard neurodéveloppemental

Dépêche suivante

Intérêt d'une thérapie cognitive dans le traitement du délire de persécution

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Dossier spécial cognition et schizophrénie : retour vers le futur ?

Ce dossier fait le point sur l'évolution cognitive des patients atteints de schizophrénie et des...

Le replay de l'Amphi bleu de l'Encéphale 2023

Merci à tous les participants en présentiel et en ligne. Si vous avez participé au congrès, vous...

L'essentiel du Congrès de L'Encéphale 2023 en vidéos

Retrouvez sur cette page les interviews de la Digital Dream team de l'Encéphale 2023 avec les ora...

Félicitations aux lauréats de l'Encéphale 2023 !

À l'occasion de son édition 2023, le Congrès de l'Encéphale a décerné 6 prix : découvrez les trav...