Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

L'exposition prolongée des prématurés aux opioïdes et benzodiazépines associée à un retard neurodéveloppemental

Publié le mardi 20 juillet 2021

WASHINGTON, 9 juillet 2021 (APMnews) - Selon une étude publiée dans JAMA Network Open, l'utilisation prolongée et combinée d'opioïdes et de benzodiazépines chez les bébés prématurés (nés entre 24 et 27 semaines gestationnelles) est associée à des scores cognitifs, moteurs et de développement du langage inférieurs aux autres enfants à l'âge de 2 ans.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Dépression : absence de risque accru d'événements graves avec l'électroconvulsivothérapie

Dépêche suivante

Les activités cognitives semblent retarder de cinq ans la survenue d'une démence d'Alzheimer chez les seniors

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Les neurosciences au service de la psychiatrie

Découvrez dans cette session diverses interventions sur les modifications de la substance blanche...

L'érotomanie en quatre chapitres

Découvrez en quatre grands axes l’analyse apportée par Daniel Zagury sur l’érotomanie. Il aborde...

Folie et créativité

Suite à la sortie de son essai intitulé "Un coup de hache dans la tête", Raphaël G...