Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Les antipsychotiques favorisant une hyperprolactinémie associés à un risque de cancer du sein

Mis à jour le mercredi 15 septembre 2021

LONDRES, 1er septembre 2021 (APMnews) - La prise au long cours d'antipsychotiques stimulant la production de prolactine est associée à un risque accru de cancer du sein chez les femmes atteintes de schizophrénie, selon les résultats d'une étude internationale publiés lundi 30 août 2021 par The Lancet Psychiatry.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Risque accru de troubles cervicaux chez les patients atteints de syndrome de Tourette ou de tics chroniques

Dépêche suivante

Bénéfice d'une séance en ligne de thérapie cognitivo-comportementale dans la dépression post-partum

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Diagnostic génétique en psychiatrie

Gaël Nicolas fait un point sur l’avancée des connaissances actuelles en génétique et l'intérêt du...

Schizophrénie : traitement des symptômes négatifs

À travers 4 interventions d'experts, cette conférence fait le point sur les différentes stra...

Légalisation du cannabis : vers une épidémie de psychoses ?

Cette vidéo de session de du Congrès de l'Encéphale 2022 a pour objectif de comprendre les conséq...

Prescription et arrêt des traitements dans l'anxiété

Combien de temps prescrire des benzodiazépines ? Comment les arrêter ? Quelle est la place des ps...