Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

L'association Epilepsie France publie un manifeste pour la reconnaissance de la maladie

Publié le vendredi 5 novembre 2021

dans

PARIS, 29 octobre 2021 (APMnews) - L'association Epilepsie France a publié vendredi un "manifeste des patients et des aidants pour la reconnaissance" de la maladie, première étape d'un travail visant à "démontrer pourquoi l'épilepsie doit être incluse dans les politiques publiques et comment le réaliser", et qui conduira à la publication d'un livre blanc en octobre 2022.

Ce manifeste, présenté vendredi par l'association lors d'une conférence de presse, est adressé aux instances gouvernementales, aux représentants politiques et aux décideurs.

Dans l'avant-propos, l'association rappelle que, depuis plusieurs années, elle dénonce -avec l’ensemble des acteurs de la communauté de l’épilepsie réunis sous la bannière du comité national de l’épilepsie (CNE)- "l'insuffisance des moyens accordés à la prise en charge de l’épilepsie", et qu'elle réclame aux autorités "une stratégie nationale globale et des mesures concrètes".

"Si certaines avancées ont pu être constatées ces dernières années, cela reste très en-deçà des besoins réels", regrette Epilepsie France.

L'association explique qu'à travers ce manifeste, les patients et aidants "racontent leur vie avec ce fardeau qu’est l’épilepsie, auquel s’ajoute la colère et le sentiment d’être laissés pour compte avec une maladie qui, au fil des années, peine à être prise au sérieux et à recevoir une attention suffisante des pouvoirs publics".

Le document comprend une déclaration de Fabrice Bartolomei, chef du service d'épileptologie et rythmologie cérébrale de l'hôpital de la Timone à Marseille (AP-HM), qui estime notamment qu'il est "temps de mettre les épilepsies au même rang que les autres maladies neurologiques" et que des améliorations sont nécessaires en matière de formation initiale des médecins.

"Malgré l’histoire centrale de l’épileptologie dans la recherche en neuroscience, malgré la renommée internationale de notre discipline, malgré la prévalence et les conséquences des épilepsies, aucune mesure gouvernementale n’a été spécifiquement entreprise jusqu’ici, il n’y a jamais eu de plan national pour l’épilepsie", déplore le spécialiste. "Cela doit changer!"

Pour Epilepsie France, la publication de ce manifeste "marque la première étape d’un travail conséquent". L'association prévoit de mener jusqu'à octobre 2022 une "campagne de sensibilisation destinée au grand public et aux médias", "déclinée autour de 6 thèmes identifiés comme faisant partie des préoccupations majeures des patients".

"En parallèle, nous allons élaborer avec nos partenaires un livre blanc, état des lieux de la prise en charge de l’épilepsie en France, nourri de constats sur le terrain, d’auditions d’experts, d’expériences réussies ou innovantes en France ou à l’étranger", écrit l'association.

Elle précise que ce livre blanc, qui formulera des "propositions destinées à améliorer de façon pérenne la qualité de vie des patients", sera publié en octobre 2022 à l’occasion du 2e sommet national de l’épilepsie.

Manifeste des patients et des aidants pour la reconnaissance de l'épilepsie

Source : 

APM news

Dépêche précédente

Plusieurs recommandations et guides prévus pour améliorer la prise en charge de la douleur chronique

Dépêche suivante

Psychiatrie : une architecture spécifique pour des besoins spécifiques

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Psychothérapie du trouble de personnalité borderline

Plusieurs approches de psychothérapie ont été expressément déployées pour traiter le trouble de la personnalité borderline (TPB) : les intervenants de cette session de l'Encéphale 2021 analysent pour nous les différentes méthodes de traitement.

Pour l'amour du risque

Sélectionner les meilleurs posters parmi les plus de 300 reçus n'a pas été chose facile, au regard de leur grande qualité à tous. Pour en juger par vous-même, découvrez-en 15 dans cette session de l'Encéphale 2021, aux thématiques diverses et variées.

L'irresponsabilité en substances

Quelles sont les limites des notions d'abolition et d'altération au sens pénal ? Certains médicaments peuvent-ils être qualifiés de criminogènes ? Quelles sont les attentes du parquet envers l'expert ? Quel équilibre trouver entre les attentes sociales et les évolutions législatives ? Si les expertises pénales jouent un rôle prépondérant pour la suite d'un procès, elles n'en suscitent pas moins bon nombre de questions, comme le montre cette session.

De l'enfant tyran au parent non violent

Nathalie Franc, pédopsychiatre, explique l'intérêt, les mécanismes et les applications du programme de "résistance non violente", une approche thérapeutique et innovante destinée aux parents victimes de leurs enfants au comportement tyrannique.