Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

L'isolement et la contention des patients accueillis aux urgences générales, une "préoccupation majeure" du CGLPL

Publié le mercredi 22 décembre 2021

PARIS, 8 décembre 2021 (APMnews) - Les pratiques d'isolement et la contention de patients "agités" qui peuvent être pratiquées dans les services d'accueil et d'urgence (SAU) des hôpitaux généraux "par précaution ou à défaut d'équipement adapté" sont une "préoccupation majeure" du contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL), a-t-il expliqué dans un rapport portant sur "l'arrivée dans les lieux de privation de liberté".

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Le stage "facteur majeur d'attractivité de la psychiatrie" pour les étudiants en médecine (enquête #ChoisirPsychiatrie)

Dépêche suivante

Le suivi par téléconsultation en Ehpad associé à une diminution des troubles du comportement (étude française)

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Soins sans consentement : une bombe à retardement

Dans cette session de l'Encéphale 2022, nos experts tentent d'analyser l'évolution de la loi sur l'isolement et la contention et sa mise en pratique dans le contexte actuel, avec toute la complexité qui réside dans le maintien d'un équilibre nécessaire entre droit et sécurité.

Soigner par les drogues ?

Dans cette session de l'Encéphale 2022 consacrée aux drogues, Laurent Karila commence par prôner l'utilisation de la thérapie agoniste et de la thérapie assistée par MDMA pour traiter les troubles addictologiques.

Les temps forts du Congrès de l'American Psychiatric Association 2022

Le Congrès annuel de l'American Psychiatric Association a lieu à la Nouvelle-Orléans (Louisiane, États-Unis) du 21 au 25 mai 2022. Les Drs. Anne-Cécile Petit et Maud Rotharmel sont sur place pour couvrir l'événement pour l'Encéphale online...

1+1=3 : Pour une psychiatrie augmentée

Avec le développement des technologies numériques dans le domaine de la santé mentale, de nombreuses questions s’ouvrent à nous. Cette session aborde les avantages et les limites de ces outils connectés.