Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Psychoses non affectives : la palipéridone trimestrielle et l'aripiprazole mensuelle semblent les plus efficaces

Publié le mardi 16 mars 2021

WASHINGTON, 9 mars 2021 (APMnews) - La palipéridone et l'aripiprazole à libération prolongée, respectivement à injections trimestrielles et mensuelles, semblent avoir la plus grande efficacité en prévention des rechutes chez les patients atteints de psychoses non affectives, selon une méta-analyse internationale.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Alcoolodépendance : l'ANSM fera appel de la décision annulant la limite de posologie du baclofène

Dépêche suivante

Prévention du suicide : la formation des médecins généralistes et des jeunes eux-mêmes parmi les pistes les plus efficaces

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Légalisation du cannabis : vers une épidémie de psychoses ?

Cette vidéo de session de du Congrès de l'Encéphale 2022 a pour objectif de comprendre les conséq...

Prescription et arrêt des traitements dans l'anxiété

Combien de temps prescrire des benzodiazépines ? Comment les arrêter ? Quelle est la place des ps...

Microbiote et psychiatrie : et merde alors !

Dans cette session, sont abordées les interactions cerveau-microbiote intestinal et leurs conséqu...

Enquête : la perception des psychiatres français sur le trouble dissociatif de l’identité

Le Dr Coraline Hingray sollicite votre participation à cette étude qui porte sur le trouble disso...