Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Schizophrénie : la clozapine plus efficace que l'halopéridol pour réduire les symptômes violents

Publié le mercredi 17 février 2021

WASHINGTON, 11 février 2021 - La clozapine est plus efficace que l'olanzapine et l'halopéridol pour réduire les symptômes violents des patients schizophrènes, l'effet anti-agressif de la clozapine (et dans une moindre mesure de l'olanzapine) étant plus prononcé en présence de troubles du comportement, selon une étude américaine publiée dans l'American Journal of Psychiatry (AJP).

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

La fratrie de l'enfant TDA/H - Un webinaire à ne pas manquer

Dépêche suivante

Psychiatrie : trop d'hospitalisations, trop longues, trop récurrentes, et pas assez de suivi (Cour des comptes)

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Actions précoces dans la schizophrénie

L'intérêt et la difficile mise en place de programmes d'intervention précoce en période critique de schizophrénie est mis en lumière lors d'une conférence du congrès digital de l'Encéphale 2021

Les Big Five de la littérature psychiatrique - conférence de l'Encéphale 2021

5 experts en psychiatrie présentent leurs articles 2020 préférés lors d'une conférence du congrès digital de l'Encéphale 2021

Congrès de l'Encéphale 2021 - Revue de presse

Nous vous proposons une revue de presse traitant l'édition digitale 2021 du congrès de l'Enc...

Les lauréats de l'Encéphale 2021

À l'occasion de son édition digitale 2021, le Congrès de l'Encéphale a décerné 6 prix : découvrez...