Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Schizophrénie : les antipsychotiques injectables plus efficaces que les formes orales en prévention de l’hospitalisation (méta-analyse)

Publié le jeudi 22 avril 2021

LONDRES, 19 avril 2021 (APMnews) - Les antipsychotiques injectables de longue durée d’action sont significativement plus efficaces que les formes orales pour prévenir l'hospitalisation des patients atteints de schizophrénie dans les essais cliniques contrôlés randomisés, les études de cohorte et les études dites "pré-post", le bénéfice observé étant plus important dans ce dernier type d’études, selon une méta-analyse publiée mardi dans Lancet Psychiatry.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Nouvelle étude sur l'hallucinogène psilocybine dans la dépression

Dépêche suivante

De nouveaux outils numériques pour la prise en charge de l'autisme

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Les neurosciences au service de la psychiatrie

Découvrez dans cette session diverses interventions sur les modifications de la substance blanche...

L'érotomanie en quatre chapitres

Découvrez en quatre grands axes l’analyse apportée par Daniel Zagury sur l’érotomanie. Il aborde...

Folie et créativité

Suite à la sortie de son essai intitulé "Un coup de hache dans la tête", Raphaël G...