Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Les unités de court séjour Alzheimer, "chaînon manquant" de la prise en charge

Publié le jeudi 18 novembre 2021

dans

PARIS, 17 novembre 2021 - Il semble nécessaire de développer un parcours de soins adapté aux patients présentant des troubles neurocognitifs majeurs et de renforcer les dispositifs existants, notamment les unités de court séjour pour les malades d'Alzheimer, ont plaidé plusieurs intervenants lors d'une session sur ce sujet, le mardi 16 novembre 2021, au congrès de la Société française de gériatrie et gérontologie (SFGG), qui se tient à Paris et à distance.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Autisme et troubles neurodéveloppementaux : les personnes concernées et les familles au coeur de la recherche

Dépêche suivante

Troubles du neurodéveloppement : lancement d'un module de sensibilisation et formation pour les professionnels de santé

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Bipolaire ou borderline : faites la différence !

Ce symposium montre que ces troubles sont parfois co-morbides et que leurs diagnostics requièrent une grande rigueur clinique. Il met aussi en exergue l’importance d’une approche personnalisée lors du choix du traitement psychothérapeutique.

Les expériences exceptionnelles : anomalie ou anormalité ?

Thomas Rabeyron décrit la typologie et les caractéristiques principales des expérience dites paranormales et partage avec nous l’état des recherches contemporaines sur le sujet.

Troubles bipolaires en lisière

Ce symposium de l'Encéphale 2022 aborde la spécificité clinique des troubles bipolaires à début précoce ou tardif, la spécificité psychopathologique des troubles bipolaires délirants et la complexité de la prise en charge des comorbidités addictives.

Soins sans consentement : une bombe à retardement

Dans cette session de l'Encéphale 2022, nos experts tentent d'analyser l'évolution de la loi sur l'isolement et la contention et sa mise en pratique dans le contexte actuel, avec toute la complexité qui réside dans le maintien d'un équilibre nécessaire entre droit et sécurité.