Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

L'EEG pourrait aider à identifier les répondeurs aux antidépresseurs

Publié le mardi 7 janvier 2020

WASHINGTON, 3 janvier 2020 (APMnews) - Un électro-encéphalogramme (EEG) réalisé avant le traitement, voire également 2 semaines après le début du traitement, pourrait aider à identifier les répondeurs à un antidépresseur, suggère une étude conduite chez des patients traités par l'escitalopram, publiée par JAMA Network Open.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

L'olanzapine et la clozapine, les antipsychotiques associés au plus mauvais profil métabolique (méta-analyse)

Dépêche suivante

La chirurgie bariatrique chez les adolescents n'améliore pas les problèmes psychiatriques

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Les démences, des maladies psychiatriques ?

Dans cette session de l'Encéphale 2021, Philipe ROBERT et ses invités nous proposent de parcourir...

Virer le virus

Nabil HALLOUCHE et d'autres spécialistes nous exposent leurs connaissances sur l'Hépatite C et so...

Dépression résistante : dossier thématique

Il y sera question de la définition de la dépression résistante et des algorithmes thérapeutiques...

La violence est-elle une maladie mentale ?

Dans cette session des Talks de l’Encéphale, Mathieu Lacambre aborde le thème de la violence sous...