Psychiatrie clinique, biologique et thérapeutique

Risque de maladie rénale chronique augmenté avec les antipsychotiques de 2e génération

Publié le mardi 25 août 2020

LONDRES, 14 août 2020 (APMnews) - Les antipsychotiques dits de 2e génération sont associés à un risque modérément augmenté de maladie rénale chronique, selon une étude publiée dans BMJ Open.

Accédez à ce contenu en vous identifiant

Entrez vos identifiants

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit ? Créer votre compte

  • Accédez aux ressources du congrès
  • Regardez les vidéos des sessions sélectionnées
  • Consultez la bibliothèque de cas
  • Et encore plus...
Inscrivez-vous !
Dépêche précédente

Une supplémentation en vitamine D de plusieurs années ne prévient pas le risque de dépression (essai randomisé)

Dépêche suivante

Certains antihypertenseurs pourraient avoir un effet protecteur contre la dépression

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Dernières actualités

Les grands entretiens avec Emmanuel Carrère

Comment les écrivains rentrent-ils dans la tête des gens ? Comment comprennent-ils leur fonctionn...

L’Histoire ne se répète pas, elle bégaie - Editorial de Raphaël Gaillard

Après un premier semestre marqué par une situation totalement inédite, celle des conséquences de...

Le cercle des poètes " dys-parus "

Cette session de l'Encéphale 2020 a pour objectif de faire le point sur les troubles des apprenti...

L'amour : une maladie mentale comme les autres ?

Cette session de l'Encéphale 2020 a pour objectif de réfléchir aux enjeux cliniques des rapports...